L’his­toire est pleine de gens qui n’ont juste pas

— Discussion @ Bétonsalon
17 novembre 2018

L’his­toire est pleine de gens qui n’ont juste pas*

The Cheapest University invite Anne Boyer à dis­cu­ter des formes pos­si­bles de luttes et d’enga­ge­ments col­lec­tifs à l’inté­rieur de l’écriture et de l’art. Cette conver­sa­tion aura pour point de départ deux ouvra­ges d’Anne Boyer : Garments Against Women (Ahsahta Press, 2015) et The Handbook of Disappointed Fate (Ugly Duckling Presse, 2018). Dans ces livres, l’auteure engage une réflexion sur le post-fémi­nisme, l’his­toire du tra­vail à tra­vers le genre et les arti­cu­la­tions entre marxisme et fémi­nisme, émettant l’hypo­thèse d’une émancipation par et de la poésie.

Pour l’occa­sion, The Cheapest University conti­nue son tra­vail de tra­duc­tion d’auteu­res anglo­pho­nes non-tra­dui­tes en fran­çais à tra­vers une publi­ca­tion en col­la­bo­ra­tion avec After 8 Books.La conver­sa­tion sera suivie d’une lec­ture croi­sée entre Anne Boyer et The Cheapest University, à partir des textes tra­duits.

*History is full of people who just didn’t (extrait du texte No, dans A Handbook of Disappointed Fate d’Anne Boyer).

Anne Boyer est une poé­tesse et essayiste amé­ri­caine, ori­gi­naire de Kansas City (Missouri, États-Unis). Parmi les recueils de poésie qu’elle a écrits, on peut comp­ter The Romance of Happy Workers (Romance des tra­vailleurs heu­reux), My Common Heart (Mon cœur ordi­naire) ainsi que Garments Against Women (Des habits contre les femmes). Son ouvrage le plus récent com­pre­nant plu­sieurs essais, fables et libel­les regrou­pés sous le titre A Handbook of Disappointed Fate. The Undying (Guide pour une des­ti­née déce­vante. Les Immortels) est en réa­lité une auto­bio­gra­phie qui traite de sujets tels que le cancer, la pro­blé­ma­ti­que du care et de la place du corps dans l’Histoire ; il paraî­tra en 2019 aux éditions FSG aux États-Unis et aux éditions Penguin au Royaume-Uni. Anne Boyer a reçu plu­sieurs dis­tinc­tions dont le prix de poésie Cy Twombly de la Foundation for Contemporary Arts (FCA, New York) ; la même année, elle rece­vait le prix Whiting de lit­té­ra­ture non roma­nes­que et de poésie. En 2016, elle a été lau­réate du prix CLMP pour Garments Against Women. Agrégée en Lettres et Sciences humai­nes, elle est actuel­le­ment cher­cheuse asso­ciée au sein du dépar­te­ment Judith E. Wilson Poetry de l’uni­ver­sité de Cambridge au Royaume-Uni et ensei­gne la lit­té­ra­ture, la phi­lo­so­phie et la créa­tion lit­té­raire au Kansas City Art Institute.